weekly news du 21/01/17 ! attention au roman les enfants !
le chapitre un de l'intrigue est terminé, passez voir les évènements importants dans la chrono !

 :: Ulsan City :: East
the healer.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

NOAN // this is where it all begins.

avatar
AVATAR : jay park.
STORYTALES : 802
ICI DEPUIS LE : 05/09/2016
POINTS : 531
AGE IS JUST A NUMBER : 29
I'M FEELING LIKE : le coeur au bord des lèvres.
LIFESTYLE : l'art est son métier ; il marque le corps de créatures de l'ombre avec son encre démoniaque. nouvellement alpha, il gère aussi parallèlement une meute aux allures meurtries.
DEPTHS OF MY HEART : le néant. son coeur n'a de la place que pour une famille qu'il a tissé lui-même.
DIRTY LITTLE SECRETS : uc.
Voir le profil de l'utilisateur




Hwan Nolan
gloomy admin.
03.02.17 6:11


This Is Where It All Begins
hwan nolan x moon noam » all we do is drive, sick and full of pride...
Il avait enfin récupéré les clés de sa voiture, suite à la petite crise qu’avaient subi ses deux bêtas quelques jours auparavant. Ce simple fait, étrangement, semblait être suffisant pour lui rendre une toute petite partie de son humeur et une bonne partie de sa motivation à reprendre le courant de sa vie de façon  normale… ou presque. Il devait, à présent, apprendre à vivre avec son statut de loup, et donc changer un peu sa routine… les entraînements n’étaient plus exactement les mêmes – le kick-boxing, par exemple, était à présent hors de question sans une personne et un équipement convenable. Il ne pouvait plus, non plus, courir sur les mêmes chemins qu’il avait l’habitude d’emprunter, mais ça, c’était sûrement temporaire… un peu nerveux, il avait du mal à gérer le trop plein de bruit, le trop plein d’odeurs, le trop plein de tout, mais ça viendrait. Il avait donc également dû apprendre à ne pas casser la mine de ses crayons, ou défoncer les portes en les fermant, à conduire prudemment… bref, il était maladroit, sans surprise. Mais la rage ne bouillait plus aussi intensément dans ses veines, et il n’était plus ça de la transformation subite au volant. Il avait donc fait une grande balade, dans sa voiture, ce matin-là, visitant certains lieux, ne s’adressant que très peu aux gens, mais récoltant, peu à peu, quelques-unes des pièces manquantes au puzzle qu’était l’évènement du nouvel an. Comme compagnon, sur le siège passager, un cahier de notes, dans lequel on pouvait lire des noms. Des noms barrés – comme celui de Quincy, des noms encerclés – comme celui de Noam, et d’autres s’accompagnaient de points d’interrogation. Celui de Keaton, évidemment, n’y figurait tout simplement pas.

Il coupa le moteur devant la bâtisse, plissant les yeux en la fixant attentivement. Il ne se rappelait ni de l’adresse, ni de la rue, ni même de quel quartier il s’agissait… le flair, naturellement, l’avait guidé jusqu’au logement du sorcier, là où il l’avait guéri cette soirée-là. Ce moment était flou pour lui. L’alpha l’avait mordu, il était mort, puis noam l’avait attrapé avant qu’il ne s’évanouisse. Il s’était réveillé, trois jours plus tard, puis avait fait une crise. À ce moment-là, le réveil avait été trop douloureux, trop brutal pour qu’il ne daigne même remercier le sorcier de lui avoir sauvé la vie. Pas même un message. Malheureusement, Nolan n’avait jamais été un expert matière de tisser des liens… mais le warlock l’avait protégé, dans tous les sens, même aux vues du procès qui ne tardait à venir. Il poussa un long soupir, posant ses lunettes fumées sur le bout de son nez pour couvrir ses yeux, et tirant une capuche sur sa tête, celle-là, pour ses oreilles, anormalement pointues. Des origines elfiques, s’il s’en fiait aux mots de la seule fae qu’il fréquentait. Si ça l’avait embêté sous sa forme humaine, va sans dire que ce n’était pas du tout crédible pour un loup – un alpha, qui plus est. Sans se souvenir du numéro de logement du grand sorcier, il utilisa plutôt son odorat pour le retrouver, herchant une odeur familière, ou peut-être encore le bruit de sa voix qu’il reconnaîtrait. Son instinct le mena à une porte, là où il résidait, il assumait, et il tendit l’oreille pour écouter ce qui se tramait à l’intérieur. Il entendit, bien évidemment, du mouvement à l’intérieur – mais personne ne semblait parler, ce qui lui indiqua qu’il devait sûrement être seul. Nolan recula d’un pas, puis haussa un sourcil, se demandant quand exactement il s’était mis à être poli, ou juste à espionner les gens. Il secoua la tête, puis toqua, déterminé à voir le sorcier. Le mot s’était passé dans la meute – toute petite, certes : mais noam semblait, à ce jour, refuser d’entrer en contact avec qui que ce soit. Ou seulement les loups, peut-être, mais quoi qu’il en soit… sans surprise, tout signe de vie se coupa, et il n’entendit rien de plus. Bien sûr, aucune réponse. Il soupira.

« noam ? » fit-il, haussant son ton de voix, conscient qu’il devait, de toute évidence, déjà l’entendre. Toujours rien. Il toqua une nouvelle fois, un peu plus frénétiquement, cette fois. « écoute, je sais que tu es là. je peux euh… te sentir. j'imagine que je suis bien placé pour comprendre ta réaction mais j’ai besoin de toi… comme un peu tout le monde, en fait, mais passons… » il n’était pas là pour faire la morale ; il avait été, sûrement, pire que lui dans sa façon d’agir. Il marqua une pause, puis roula les yeux. Il avait entendu beaucoup de choses au sujet du sorcier, forcément, mais nolan n’allait pas reculer. D’une parce qu’il lui faisait confiance, et que les gens de confiance se faisaient trop rares pour les laisser passer, et, de deux, parce qu’il s’était promis de reprendre le temps qu’il avait perdu au cours du dernier mois. « bon, j’arrête de toquer hein… » il pivota et s’appuya contre la porte, se laissant glisser au sol. « mais soit, je reste là, jusqu’à ce que tu ouvres cette porte, et je t’emmerde jusqu’à ce que tes voisins se plaignent du mec louche qui discute avec ta porte… » il envoya un clin d’œil à la dame qui sortait d’un condo adjacent, levant le ton. « vous devez sûrement être la voisine super sexy dont noam me parle souvent… hein, noam ? » un sourire fendit son visage.


keep it locked down

LIGHT THAT SMOKE, GET ONE FOR GIVING UP ON ME &ONE JUST CAUSE THEY'LL KILL YOU SOONER THAN EXPECTED. I HOPE YOU CHOKE ON THOSE WORDS, THAT KISS, THAT BOTTLE - LET'S PLAY THIS GAME CALLED WHEN U CATCH FIRE, I WOULDN'T PISS TO PUT YOU OUT •• ALASKA  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AVATAR : kai (exo).
STORYTALES : 322
ICI DEPUIS LE : 05/09/2016
POINTS : 298
I'M FEELING LIKE : i'm a thousand years old.
LIFESTYLE : je suis prêt à vous aider, mais ça ne sera pas gratuit.
DEPTHS OF MY HEART : je me contente des plaisirs charnels, les vrais sentiments ne sont plus de mon âge.
COPYRIGHTS : avatar © cproject (tumblr).
Voir le profil de l'utilisateur




Moon Noam
Children of Lilith.
03.02.17 13:22


This Is Where It All Begins
hwan nolan x moon noam » all we do is drive, sick and full of pride...
la pénombre envahissait la pièce depuis combien de temps maintenant, une, deux semaines ? peu importe, il avait oublié, ou peut-être qu'il n'y avait simplement pas porté la moindre attention. l'appartement, nouvellement acquis, n'était à vrai dire plus que l'ombre de lui-même, les rideaux tirés à toutes les fenêtres, sa bibliothèque personnelle dans un désordre absolu, les livres et autres cahiers traînant au sol sans qu'il ne leur porte plus d'intérêt. il ne s'était pas encore remis du nouvel an, et il aurait été bien futile de le nier. les journaux, eux aussi, traînaient sur la table basse et les sofas, son propre visage le fixant à travers les images, comme un rappel ironique de l'action héroïque qu'il avait accomplie ce jour-là. ironique, c'était bien le mot. la chasseuse d'ombres s'en était tirée sans réelle aide de sa part, quant au mortel - ou plutôt, le nouvel alpha de la meute, il lui avait posé bien des problèmes, assez pour qu'il se demande deux ou trois fois s'il n'aurait pas mieux fait de faillir à la tâche de le garder en vie. passons, il n'avait pas réellement eu le choix, sa morale autant que son statut ne l'ayant pas laissé fuir lâchement ce soir-là.

et pourtant, s'il avait su être ailleurs en même temps, il aurait peut-être pu sauver ceux qui eux, avaient perdu la vie pendant qu'il se démenait à maintenir en vie un pauvre gamin qui n'avait rien demandé. déshi. un lourd soupir lui échappa, alors qu'il se laissait tomber sur le plus grand des canapés de son salon, presque amorphe. oh, il n'avait pas vraiment eu le temps de croire à quoique ce soit, il n'était plus naïf, bien sûr mais - le deuil restait une sensation extrêmement déplaisante, même après l'avoir connu de nombreuses fois. il l'avait su avant même d'en être sûr, l'emprise de l'enfant de la nuit s'étant brutalement éteinte. il n'avait plus le temps de passer des jours et des nuits à pleurer la mort d'un être cher, et ce n'est pas ce qu'il avait fait. il n'avait pas pleuré. il avait simplement fermé sa porte, autant aux personnes qui cherchaient son aide qu'à ceux qui voulaient lui apporter la leur, et surtout, surtout aux membres de la meute qui essayaient inlassablement de s'inviter chez lui. tout grand sorcier qu'il était, il avait besoin de temps. si lui n'avait pas pleuré, son âme, elle, restait toujours aussi meurtrie à chaque perte qu'il subissait.

un bruit à la porte, trop familier, désagréable. il fronça les sourcils, s'immobilisant alors qu'il venait de se redresser, fixant l'entrée, d'où le bruit était venu. étrange. personne n'avait plus essayé depuis trois jours au moins, et il avait enfin pensé avoir un semblant de paix. qui, encore, n'était pas venu l'importuner ? tous les sorciers qu'il connaissait, toutes les faes qu'il côtoyait, et tous les enquiquinants mortels qu'il avait pu aider à un moment ou un autre de sa vie avaient essayés. alors, qu- nolan. il s'était attendu à entendre cette voix, à vrai dire, mais plus tôt. il ne l'attendait plus, maintenant. il avait veinement pensé que les loups, n'arrivant pas à l'atteindre à travers cette porte, avaient pris en charge l'alpha par eux-mêmes, après qu'il ait, pour sa part, fait tout ce qu'il pouvait. ce n'était plus son problème, alors pourquoi ? il se releva, approchant très lentement, à pas félins, les yeux fixés sur la serrure, ignorant l'insistance du loup. va t'en. il plissa les yeux, exaspéré, impuissant.

il ne partirait pas, celui-là. il le savait déjà, un grognement lui échappant tandis qu'il se détendait, n'essayant même plus d'être discret. ses voisins le prenait déjà certainement pour un fou furieux, alors il n'en avait que faire des menaces du garçon, même s'il imaginait assez bien l'expression de la vieille dame de la porte d'à côté, dont il se serait certainement amusé s'il n'était pas si contrarié. à quoi bon. la porte s'ouvrit à la volée, sans même qu'il ne prenne la peine de la pousser de sa propre main, sa forme apparaissant à la lumière, trop intense, ses pupilles se fendant rapidement, agressées par le soleil.  « dans quelle langue dois-je dire, à toi ou aux autres, que toute cette histoire ne me concerne plus ? » il claqua sa langue contre son palais, baissant le regard vers le loup, qui ne payait pas vraiment de mine, pour le coup, bien qu'il semblait bien plus en forme que la dernière fois qu'il l'avait vu, et pour cause. il soupira une nouvelle fois, se retournant finalement vers son salon, ne lui payant pas plus d'attention alors que la porte restait ouverte.  « referme cette porte derrière toi. » soupir. cette journée qu'il détestait déjà était finalement là.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AVATAR : jay park.
STORYTALES : 802
ICI DEPUIS LE : 05/09/2016
POINTS : 531
AGE IS JUST A NUMBER : 29
I'M FEELING LIKE : le coeur au bord des lèvres.
LIFESTYLE : l'art est son métier ; il marque le corps de créatures de l'ombre avec son encre démoniaque. nouvellement alpha, il gère aussi parallèlement une meute aux allures meurtries.
DEPTHS OF MY HEART : le néant. son coeur n'a de la place que pour une famille qu'il a tissé lui-même.
DIRTY LITTLE SECRETS : uc.
Voir le profil de l'utilisateur




Hwan Nolan
gloomy admin.
06.02.17 17:53


This Is Where It All Begins
hwan nolan x moon noam » all we do is drive, sick and full of pride...
Il avait sursauté lorsque la porte s’était ouverte à la volée, et avait même été surpris de ne pas s’être simplement étalé au sol lorsqu’elle avait cédé derrière lui. À vrai dire, il ne s’était pas attendu à ce que le sorcier lui réponde si rapidement – il s’était plutôt attendu à y passer quelques heures avant d’avoir ne serait-ce qu’un signe de vie au travers de cette porte, vu ce que ses bêtas lui avaient récemment raconté. Après tout, zachary n’était pas méchant, mais plutôt insistant, et si l’un d’entre eux aurait dû être en mesure de le rejoindre, c’était bien lui. « dans quelle langue dois-je dire, à toi ou aux autres, que toute cette histoire ne me concerne plus ? » le loup se remis sur pieds, fixant la pénombre de l’appartement s’étendant à présent sous ses yeux. Le sorcier disparu de sa vue, et nolan ne put s’empêcher de ressentir une pointe de culpabilité creuser son crâne. S’il avait pu lui éviter le trouble, il ne se serait même pas présenté à sa porte. Mais il avait besoin d’un contact autre que celui de la meute, que celui des deux autres loups, qui, eux, avaient vécu une vie entière dans la peau d’une créature, créature qu’il apprenait toujours à apprivoiser pour sa part. Parfois, il avait l’impression qu’ils étaient les seuls à pouvoir comprendre ce qu’il lui arrivait – d’autres fois, comme aujourd’hui, il avait l’impression qu’au final, ils ne pouvaient pas réellement comprendre. Ils attendaient un chef digne de ce nom, et lui, il cherchait simplement à se sortir du brouillard, pour le moment. Il franchit le pas de la porte et fit comme demandé, refermant la porte derrière lui, la verrouillant même par simple habitude. Il n’avait pas l’habitude de se sentir ainsi, et majoritairement parce qu’il n’avait pas l’habitude de se poser dans de telles situations, mais il avait l’impression de le déranger, de façon plus ou moins égoïste. Il suivit sa trace, l’observant un long moment en silence alors qu’il prenait place au salon, la grâce et la fierté que noam dégageait habituellement lui paraissant éteinte sous cette pénombre et ce désordre ambiant.

« j’aimerais dire que je suis désolé que ça tombe sur toi, mais ce serait mentir un peu. » non pas qu’il ait eu une relation proche avec le sorcier, mais il savait qu’il possédait de grandes compétences, ce qui n’était pas le cas de tout sorcier. Par ce fait, il se considérait chanceux qu’il le laisse même fouler à nouveau ces lieux. « je vais aller droit au but, donc… j’ai, pour être honnête, pas énormément de gens à qui je fais confiance autour de moi en ce moment. » il débuta ainsi, cherchant les mots corrects. La situation lui avait pourtant parue plus facile lorsqu’il l’avait imaginée. Il s’avança vers le canapé où il siégeait à présent, se plaçant devant lui, ses yeux luisants dans la pénombre se posant sur son visage dont il voyait les traits plus clairement  que la dernière soirée qu’ils avaient passés ensemble, malgré eux certainement. C’est en l’observant que ses propres traits devinrent plus durs. « j’ai confiance en toi, noam. » lança-t-il, d’un air sérieux, ne laissant aucune place à la blague. Noam était, à ce jour, en ce moment même, la personne à qui il faisait le plus confiance. Sous ses grands airs, il avait ressenti de l’inquiétude et de la volonté lorsqu’il l’avait secouru. Des images de cette soirée lui étaient revenues au fur et à mesure, tout au long du dernier mois, et d’autres lui avaient raconté les exploits du centenaire. Un héros. À vrai dire, si cette appellation lui semblait un tantinet ridicule – le fait de l’avoir sauvé  lui plutôt que d’autres lui paraissait insensé – il n’en était pas moins que le fait était là : si noam n’avait pas été présent, il ne serait pas là à lui quêter un peu d’aide, camouflant le besoin irrémédiable de l’inclure dans son cycle de vie sous un besoin de conseils.

« je sais que tu me diras que j’ai les miens pour s’occuper de moi et de mes problèmes, mais… » comment rendre la situation moins embarrassante ? Le loup s’éclipsa pour éclairer la pièce et revint à lui, et sur un ton plus léger, il fit retomber la capuche sur ses épaules, se séparant des lunettes fumées, ses yeux dorés presque scintillants à la nouvelle clarté. « j’ai du mal avec cette histoire de glamour… » soupira-t-il, fourrant ses mains au fond de ses poches. Évidemment, ce n’était pas la raison principale de sa venue. Tâtant le terrain, il venait vérifier l’état du sorcier, et aussi passer du temps en sa compagnie.  


keep it locked down

LIGHT THAT SMOKE, GET ONE FOR GIVING UP ON ME &ONE JUST CAUSE THEY'LL KILL YOU SOONER THAN EXPECTED. I HOPE YOU CHOKE ON THOSE WORDS, THAT KISS, THAT BOTTLE - LET'S PLAY THIS GAME CALLED WHEN U CATCH FIRE, I WOULDN'T PISS TO PUT YOU OUT •• ALASKA  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AVATAR : kai (exo).
STORYTALES : 322
ICI DEPUIS LE : 05/09/2016
POINTS : 298
I'M FEELING LIKE : i'm a thousand years old.
LIFESTYLE : je suis prêt à vous aider, mais ça ne sera pas gratuit.
DEPTHS OF MY HEART : je me contente des plaisirs charnels, les vrais sentiments ne sont plus de mon âge.
COPYRIGHTS : avatar © cproject (tumblr).
Voir le profil de l'utilisateur




Moon Noam
Children of Lilith.
09.02.17 6:32


This Is Where It All Begins
hwan nolan x moon noam » all we do is drive, sick and full of pride...
il n'avait pas eu besoin de se retourner pour savoir que le loup était sur ses talons, et il étira presque un sourire - presque - en entendant la porte se refermer, comme il le lui avait ordonné. au moins, il était obéissant, et c'était une qualité que peu de loups possédaient. c'était précisément la raison pour laquelle il avait daigné lui ouvrir, à lui, plutôt qu'aux deux autres qui s'étaient présentés un peu plus tôt dans la semaine. il n'aimait pas les loups. il n'aimait pas leur brusquerie, il n'aimait pas leur hiérarchie, il n'aimait pas leurs idées préconçues, il n'aimait pas leur impulsivité, il n'aimait pas leur manie de comprendre absolument tout ce qu'il pouvait leur dire de travers, à l'image de keaton. il n'était pas content de sa mort, évidemment. mais ça n'aurait été qu'un énorme mensonge de dire qu'il l'avait apprécié lorsqu'il avait dû le côtoyer. un présomptueux, aboyant à sa figure en pensant lui faire peur, alors qu'il n'était qu'un petit être misérable à ses yeux, alpha ou non, voilà de quoi il se souvenait. et pourtant, c'était bien un loup, un alpha, désormais, qui se tenait derrière lui, maladroitement. c'était une vaste blague, toute cette histoire.

ce n'est qu'après de longues minutes, alors qu'il s'était laissé tomber sans plus de cérémonies sur le sofa principal de son salon encombré, qu'il daigna relever les yeux pour les poser sur le - le gamin qui l'avait suivi jusqu'ici. il semblait perdu, et il n'avait certainement pas l'étoffe d'un chef, encore moins de l'alpha d'une meute. il comprenait soudainement pourquoi les deux bêtas avaient essayés par tous les moyens de lui parler, quand il observait ce spectacle. la meute était orpheline, pour l'instant, et sauver la vie du nouvel alpha n'avait pas tout arrangé. il ne savait pas ce qu'il faisait, et noam le voyait très clairement au travers du semblant de masque qu'il tentait de mettre en place. il ne le quittait pas du regard, ses yeux le suivant sans cligner, semblable à ceux d'un chat guettant une proie. jusqu'à cet éclat impercetible qui les anima l'espace d'une seconde. « j'ai confiance en toi, noam. » le sérieux de son visage le dissuada de rire, mais il en avait eu une folle envie l'espace d'une seconde. c'était ridicule. un garçon qu'il n'avait jamais fréquenté, jamais réellement vu à travers toute la foule d'ulsan auparavant, venait à présent lui donner une confiance aveugle qu'il ne méritait aucunement, et tout ça pour quoi ? ne pas avoir eu le choix ? comment pouvait-il réellement lui faire comprendre, au fond, qu'il ne l'avait pas sauvé pour lui, qu'il ne l'avait même pas sauvé parce qu'il était le nouvel alpha, au fond. il l'avait sauvé parce qu'il était le seul qu'il pouvait sauvé, ce soir-là. parce que c'était tombé sur lui, c'est lui qui était à sa portée. déshi. un frisson douloureux le traversa et il ferma les yeux, l'espace d'une seconde, avant de les reposer sur lui, ne laissant rien transparaître, humectant ses lèvres, maintenant qu'il semblait avoir fini sa tirade et retirait sa capuche, laissant l'occasion au sorcier de voir qu'en effet, il était urgent d'au moins lui apprendre les bases. il était trop bon, décidément. ou peut-être trop stupide. « soyons clairs. » il plissa les paupières. « tu ne devrais pas me faire confiance. je ne t'ai pas sauvé parce que je tiens à toi, ou parce que tu es important. je t'ai sauvé parce que j'ai - été choisi, nommé, pour ça. parce que c'est mon devoir. » il prit un regard sévère, peut-être un peu trop. il n'était même pas sûr qu'il puisse comprendre, où est-ce qu'il allait.

il poussa un soupir, croisant les jambes. soit. « d'accord, laisse tomber ça. » il reposa les yeux sur les traits du garçon, détaillant l'ampleur du travail. « tu dois apprendre, et j'imagine que je n'ai pas d'autre choix que de t'y aider, alors - soit, on va régler cette histoire de glamour, même si ce n'est qu'un prétexte de plus pour venir m'ennuyer. » pourquoi était-il si faible face à la faiblesse des autres ? le loup le plus costaud et effrayant du monde aurait pu être à sa porte, il lui aurait rit au nez. mais voilà qu'un - une victime se présentait à lui, et il était incapable d'être ferme. il se sentait stupide. « mais après ça, c'est à tes bêtas de s'en occuper, au lieu de venir frapper à ma porte ou chouiner à ma fenêtre à la moindre complication. » il ne voulait pas passer plus de temps qu'il ne le devait avec lui. peut-être parce qu'au fond, il connaissait son attirance naturelle envers les plus démunis, les faibles. il ne voulait pas s'y attacher, c'était clair, net, et concis. non, bordel. et pourtant il le sentait venir gros comme une maison.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AVATAR : jay park.
STORYTALES : 802
ICI DEPUIS LE : 05/09/2016
POINTS : 531
AGE IS JUST A NUMBER : 29
I'M FEELING LIKE : le coeur au bord des lèvres.
LIFESTYLE : l'art est son métier ; il marque le corps de créatures de l'ombre avec son encre démoniaque. nouvellement alpha, il gère aussi parallèlement une meute aux allures meurtries.
DEPTHS OF MY HEART : le néant. son coeur n'a de la place que pour une famille qu'il a tissé lui-même.
DIRTY LITTLE SECRETS : uc.
Voir le profil de l'utilisateur




Hwan Nolan
gloomy admin.
22.02.17 20:44


This Is Where It All Begins
hwan nolan x moon noam » all we do is drive, sick and full of pride...
Si le nouvel alpha avait remarqué une chose depuis son passage du côté du monde obscure, c’était bien ça : ces créatures ne manquaient pas de modestie. La compassion et la confiance étaient surestimées, ou sous-estimés, dépendant du point de vue sous lequel on l’abordait. Il arrivait à comprendre ce phénomène : après avoir vécu un certain nombre de décennies, il imaginait que les déceptions s’accumulaient, que les trahisons s’empilaient, que le sorcier, contrairement à lui, avait vu beaucoup plus de choses se passer au travers des époques. Mais le voilà qui venait le supplier de l’aider, camouflant un besoin beaucoup plus urgent sous une futile magie qu’il ne contrôlait pas encore tout à fait, et ce dernier n’avait eu qu’une réponse à lui offrir. " je ne t'ai pas sauvé parce que je tiens à toi, ou parce que tu es important. je t'ai sauvé parce que j'ai - été choisi, nommé, pour ça." le loup avait incliné la tête devant son regard qui, il devina, se voulait sévère, autoritaire, probablement. Il assimila la suite de ses mots sans réellement y accorder une importance particulière, coincé, bloqué sur les premiers mots qu’il lui avait offerts. Les changements qu’il subissait étaient tous plutôt chaotiques, mais certains étaient plus discrets. Il devenait surprotecteur, assimilait l’importance de sa nouvelle famille, et développait des sentiments qu’il n’avait toujours pas apprivoisé. S’il était léger et peu souciant avant cet évènement, maintenant, il prenait certaines choses à cœur. Une lueur rougeâtre anima ses pupilles l’espace d’une fraction de seconde, et ses mains se posèrent abruptement sur le canapé, de chaque côté du sorcier, le meuble reculant sur quelques centimètres sous sa nouvelle force. « je joue pas à ces jeux-là, dumbledore. » fit-il en approchant son visage du sien, le reniflant, flairant, écoutant l’attitude du sorcier. Son mois passé en captivité avec ses deux bêtas avait au moins eu don de lui apprendre quelque chose ; notamment déceler certaines émotions chez les gens, et si la posture habituelle du sorcier l’en aurait empêché, son état actuel, lui, laissait certainement à désirer et laissait passer beaucoup d’autres ressentiments que celui du dédain. « rien ne stipule dans ton contrat que tu avais l’obligation de me sauver la vie. tu l’as fait pour ton image, parce que ce geste respecte tes valeurs. je respecte tes valeurs et tes intentions côtoient les miennes. » il marqua une pause et pinça les lèvres, observant la gorge du centenaire pour vérifier les battements de son cœur. Il y avait bien un sentiment négatif qui flottait dans l’air, mais il doutait qu’il n’ait quoique ce soit à voir avec lui, ne serait-ce qu’il soit dérangé d’avoir à faire face à certaines responsabilités après s’être reclus un bon moment.

« soyons clairs, » il se redressa et croisa les bras, lui renvoyant ses mots, son regard ne quittant plus le sien. « tu me dois le même respect que celui que je t’accorde et tu as fait le choix de me sauver. tu dois accepter les conséquences qui y sont liées, et surtout, tu dois répondre aux attentes des centaines de créatures qui ont plus que jamais besoin de toi. » sans politesse et sans demander, il posa ses fesses sur la table basse devant le canapé, les mains à nouveau fourrées dans les poches. Il lui laissa un moment pour assimiler ses paroles à son tour. Il ne cherchait pas à lui manquer de respect, mais à récupérer celui qu’il ne lui accordait visiblement pas trop en ce moment. Ils avaient tous deux un rôle à remplir, et s’il ne pouvait l’aider avec ses fonctions, il était toutefois une bonne ressource morale, ou, tout du moins, il se tuait à l’être, et c’était déjà mieux que rien du tout. Dans ce sens, il envisageait un partenariat solide avec le sorcier, mais d’abord, ils avaient beaucoup d’étapes à franchir avant d’y arriver.

« toi et keaton ne vous portiez peut-être pas à cœur, mais il y a une grande marge entre lui et moi. moi et mes bêtas t’embêteront autant que nous le jugerons utile, et je compte sur toi pour me faire savoir ce qui n’est pas approprié à ton sens. en l’occurrence, je juge de ma confiance en toi. » sur ces mots, il s’appuya sur ses cuisses et s’inclina vers lui, haussant un sourcil. Il n’y avait aucune crédibilité à dire qu’il l’avait sauvé par obligation, pour ensuite pourrir plus d’un mois dans un appartement bordélique en ignorant tous les appels de la communauté. Il n’y croyait tout simplement pas.


keep it locked down

LIGHT THAT SMOKE, GET ONE FOR GIVING UP ON ME &ONE JUST CAUSE THEY'LL KILL YOU SOONER THAN EXPECTED. I HOPE YOU CHOKE ON THOSE WORDS, THAT KISS, THAT BOTTLE - LET'S PLAY THIS GAME CALLED WHEN U CATCH FIRE, I WOULDN'T PISS TO PUT YOU OUT •• ALASKA  
Revenir en haut Aller en bas
avatar
AVATAR : kai (exo).
STORYTALES : 322
ICI DEPUIS LE : 05/09/2016
POINTS : 298
I'M FEELING LIKE : i'm a thousand years old.
LIFESTYLE : je suis prêt à vous aider, mais ça ne sera pas gratuit.
DEPTHS OF MY HEART : je me contente des plaisirs charnels, les vrais sentiments ne sont plus de mon âge.
COPYRIGHTS : avatar © cproject (tumblr).
Voir le profil de l'utilisateur




Moon Noam
Children of Lilith.
01.03.17 10:23


This Is Where It All Begins
hwan nolan x moon noam » all we do is drive, sick and full of pride...
un frisson, léger, traversa son corps à l’effusion soudaine du jeune homme - de l'alpha en face de lui. et pourtant, ni un sursaut, ni un clignement n'avait pu trahir la seconde d'appréhension qu'il venait de traverser, d'une façon étrange, peu familière. il baissa les yeux, observant un instant les bras du garçon, et prenant en compte leur position. il l'avait peut-être sous-estimé, finalement. il se souvenait du petit mortel qu'il avait eu en face de lui pendant cette soirée, ignorant mais attachant, mais il prenait pleinement conscience de son nouvel état maintenant, réalisant qu'il avait peut-être sauvé la vie d'un mortel cette nuit-là, mais il devait maintenant faire face à l'évidence : c'était à présent un alpha, indépendamment de son talent naturel à assumer ou non ce rôle.

il passa sa langue sur ses lèvres, écoutant les tirades successives du loup, s'étonnant presque de l'entendre lui parler ainsi, à la limite de l'impertinence. un humain n'aurait pas pu lui parler ainsi, avec une telle force, et pourtant sans un seul mot bravant l'irrespect. peut-être était-il amusé, un brin contrarié également, son ego n'appréciant pas d'ainsi devoir se taire, mais il était surtout subitement assez impressionné. il n'avait rien espéré de lui en tant qu'alpha, se désintéressant de la vie de la meute, estimant qu'il n'avait pas à s'occuper des affaires des loups, malgré le geste qu'il avait eut en leur offrant ainsi un nouveau chef, préservant sa vie lors de ce tragique accident. il l'observa se radoucir, légèrement, prenant tout de même la liberté de s'asseoir sur la table, malgré tous les sièges disponibles autour de lui, semblant tout de même encore le défier. alpha ou non, il restait un enfant, face à lui. un enfant qui découvrait ses nouvelles capacités et apprenait à les contrôler, difficilement. ils avaient tous la même chose en commun, ces gens qui se pressaient à sa porte : ils avaient besoin de lui. et il n'était pas une exception, malgré cette soudaine montée d'assurance, et ce sixième sens trop aiguisé qu'il n'apprivoisait pas encore.

il étira, finalement, enfin, un sourire alors que le loup se taisait, ses mots tournant encore dans l'esprit du sorcier, analysés un par un. il plissa les yeux, se redressant légèrement face à lui. il n'avait pas pour but de le dominer, ni de le rabaisser. au contraire, ne venait-il pas d'accepter de l'aider ? avec dédain, certes, mais cette réaction, inattendue, lui avait fait ravaler et sa fierté et sa mauvaise humeur. il était maintenant en phase d'observation. « en d'autres termes, je fais maintenant partie d'une alliance avec la - ta meute, et ce, sans mon consentement. » il haussa un sourcil, brièvement, avant de poursuivre. « très bien. » il n'avait jamais cru être un jour embarqué dans des histoires de loups-garou, les fuyant presque comme la peste depuis absolument toujours. oh, ce n'était même pas pour préférences pour les enfants de la nuit ou d'autres créatures, noam restait un solitaire dans l'âme. il n'était pas spécifiquement doué pour les échanges entre les races, disons, et bien qu'il ait appris de par sa fonction, il n'avait jamais poussé aux alliances non plus. il restait à la disposition de qui le voulait bien, mais peut-être pas au point de transformer son appartement en refuge pour hommes bêtes. l'idée lui déplaisait toujours autant, mais il n'allait pas le froisser. « tu te trompes sur quelques points, ceci dit. » il humecta ses lèvres une nouvelle fois. « premièrement, ce n'est pas une question d'image. disons que ce n'était pas ton heure, tout simplement. » un éclat passa à travers ses yeux, alors qu'il plantait son regard dans celui de l'alpha face à lui. « deuxièmement, je ne connaissais pas assez keaton, aussi je ne fais pas de comparaisons, tu n'as pas à craindre que mes sentiments personnels puissent aveugler mon jugement. » il pencha la tête sur le côté. « je pensais voir un garçon perdu face à moi, mais tu sembles t’accommoder rapidement de ta nouvelle nature. » c'était une remarque bienveillante, même s'il doutait qu'il la prenne si bien qu'il pouvait la penser. le boulot qui lui avait semblé énorme, un peu plus tôt, voir ingérable, ne semblait plus si insurmontable que ça. il espérait simplement  ne pas avoir à accueillir plus de loups que nécessaire chez lui trop souvent, spécifiquement les deux acolytes fatiguants du garçon. essayons donc de faire de toi le chef qu'ils attendent, nolan.
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
NOAN // this is where it all begins.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Sujets similaires
-
» Paret Petroleum Begins Geological Survey For Hydrocarbons in Haiti
» O.S.T Batman Begins Gratos
» Contexte :: Where end begins...
» [1612] Mouetteman Begins
» Valdez ~ Turning the page, another begins

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Shadow Upon Us :: Ulsan City :: East
the healer.
-
Sauter vers: